Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Argent public : les grands travaux : le canal Nord/Seine

6 Juillet 2017 , Rédigé par jean Publié dans #Discussions

Le canal Nord/Seine : jamais, depuis les années cinquante, un projet d’un aménagement fluvial ne fut autant attendu et craint à la fois.

Attendu par les professionnels du transport fluvial, les habitants des Hauts de France, de Dunkerque notamment et par les importateurs-exportateurs et bateliers belges et hollandais, et sans doute par Paris et sa banlieue peuplé de 12 millions de personnes.

Craint notamment par la Normandie et le port du Havre, déjà très concurrencé par Anvers et Rotterdam, pourtant plus mal placés, ce qui n’est pas nouveau, d’où sont actuellement acheminés par route jusqu'à l’Ile de France un grand nombre de produits provenant du monde entier.

Impliquant financièrement et économiquement l'Etat, les régions et départements et l'Union européenne, cette fois, ça y est, en principe, le projet, maintes fois reporté, qui a fait preuve d'une grande patience et obstination, devient réalisation comme on peut le constater sur le site dédié https://www.canal-seine-nord-europe.fr/, qui nous renseigne davantage sur ce canal.

Le Canal Seine Nord Europe, c’est une voie d’eau d’une longueur de 107 km entre Compiègne et Aubencheul-au-Bac, d’une profondeur de 4,5 m et d’une largeur en surface de 54 m, qui comportera 6 écluses ainsi qu’une écluse permettant de communiquer avec le Canal du Nord à proximité de Péronne. Une soixantaine de ponts sur l’ensemble du tracé permettra de le franchir.

C’est aussi un gabarit européen permettant d'accueillir des convois-poussés de 185 m x 11,40 m, pouvant contenir jusqu’à 4 400 tonnes de marchandises, soit l'équivalent de 200 camions.

Plus écologique que la route, pourvoyeur d’emplois durant notamment sa réalisation, pour les villes et les plates formes multimodales riveraines, d'activités nouvelles, le transport fluvial et le canal Nord/Seine présentent à l'évidence quelques avantages ...et des inconvénients, qui résident dans le fait qu'ils sont aussi synonymes d’une plus grande concurrence encore, de transferts d’activités à terme, au détriment en principe du secteur routier, du port du Havre, qui pourraient profiter à nos voisins d’Outre-Quiévrain et des Pays-Bas, très actifs et performants depuis si longtemps en matière d’import-export et en logistique internationale.

D'où les controverses, les débats et ces espoirs pour les uns et ces craintes pour les autres, à juste raison, sans doute, sachant qu'il en est toujours ainsi à titre général de ces grandes réalisations qui bouleversent les paysages, au sens propre et figuré.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article